Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog de Marcus Da Writer

Bilan 2013-2015 : J'ai découvert une jeunesse africaine que j'ignorais...

28 Décembre 2015 , Rédigé par Da Writer Publié dans #De moi à vous

Bilan 2013-2015 : J'ai découvert une jeunesse africaine que j'ignorais...

En août 2013, profondément outré par un SMS que j'avais reçu (SMS qui avait été envoyé à nombre de jeunes du Sénégal), qui disait que le Sénégal n'avait connu d'innovations que dans le domaine de la danse, j'ai eu l'idée d'organiser un forum afin que nous, jeunes africains, jeunes espoirs d'Afrique, échangions en vue de trouver des solutions aux problèmes que nous rencontrions. C'était, pour ceux qui s'en souviennent encore, la période "Marcus Da Leader".




Ce forum a été, à certains égards, une réussite. De nombreuses choses ont été dites, des témoignages ont été partagés, des amitiés se sont créées, des jeunes de divers horizons ont bravé leur stress et pris la parole pour dire leur mal et proposer des pistes de solutions; bref, nous avons passé un excellent moment. Au sortir de ce forum, je dois dire que j'étais confiant. J'avais, pour paraphraser un ami entrepreneur, rencontré la jeunesse africaine dont j'avais toujours rêvé; cette jeunesse consciente et prête à mettre sa main à la patte pour redorer le blason de l'Afrique. Nous envisagions même déjà une seconde édition de ce forum, qui aurait été mieux organisée et auraient accueilli plus de jeunes du continent.




Deux années se sont écoulées depuis lors. Pendant ces deux années, je me suis concentré sur mes propres activités, car, comme je l'avais dit, j'étais convaincu que l'entrepreneuriat était la solution au problème du chômage auquel faisaient face les jeunes du Sénégal, en particulier, de l'Afrique en général. Mais j'avais mal compris les choses. Ou plutôt les avais-je mal appréciées. J'ai passé toute l'année 2014 à inciter les jeunes à entreprendre, à coups de publications sur Facebook et sur mon Blog, pensant que tous les jeunes devaient systématiquement être des entrepreneurs pour s'en sortir. Puis, j'ai réalisé que j'avais tort et je me suis calmé. Tout le monde ne peut pas être entrepreneur, car tout le monde n'est pas appelé à être entrepreneur. Albert Einstein aurait dit : "Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu'il est stupide."

J'ai eu, durant cette période, la chance de voyager à travers l'Afrique, de découvrir de nouveaux pays, ce qui m'a permis de rencontrer une autre jeunesse africaine que j'ignorais jusque-là. Moi qui pensais être motivé, entreprenant, déterminé et fou amoureux de l'Afrique, j'ai trouvé des jeunes beaucoup plus motivés que moi; des jeunes qui n'ont pas attendu un SMS pour penser à se réunir afin de travailler ensemble pour une cause commune, un même idéal. D'ailleurs, je vous invite tous à sortir de votre cocon pour aller découvrir cette autre Afrique, en dehors de vos pays respectifs. Vous apprendrez de nombreuses choses, étonnamment, sur vous-mêmes.




Pendant ces deux années donc, j'ai grandi. Je suis devenu plus observateur qu'acteur, car il me fallait apprendre pour mieux agir. J'ai essayé autant que possible de me faire rare, aussi bien sur les réseaux sociaux que dans les médias. Mais, dans le même temps, j'observais et apprenais. J'ai appris de mes lectures, de mes rencontres, de mes observations, bref de tout. Aujourd'hui, je crois être suffisamment outillé pour repartir sur de meilleures bases, avec moins de hargne, peut-être, mais plus sagesse.





L'année 2015 tire à sa fin et 2016 pointe déjà son nez. L'on va se remettre à faire nos bilans et prendre des résolutions pour l'année nouvelle. Il est vrai que pour mille et une raisons, 2015 n'a pas été une année heureuse, au vu de la situation actuelle du monde. La peur a, semble-t-il, pris ses quartiers dans nos esprits, à cause de gens dont la seule intention est de diviser. Ce que j'aimerais dire ici, c'est que, en dépit de tout ce négatif, nous devons essayer de voir le bon côté des choses. Je sais que c'est un peu cliché de le dire, mais essayons de se focaliser sur les bonnes choses de cette année 2015, afin que nous puissions commencer la nouvelle année avec des ondes positives.


Pour ma part, 2016 sera, si je suis encore en vie, une année particulière; riche en réalisations et accomplissements, enfin, si Dieu le veut. J'ai toujours dit que je me considérais comme étant l'Afrique, et par conséquent, je ne pouvais être enfermé dans une seule nationalité. Eh bien, aujourd'hui plus que jamais, je suis cette Afrique-là et je sais désormais que je ne suis pas le seul à l'être. De nombreux jeunes, que nous ne voyons pas, sont en train de faire des choses extraordinaires pour le continent. A notre tour de jouer notre partition.


C'était mon bilan, non pas de 2015, mais de ces deux dernières années.

Da Writer.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cleaning services jlt dubai 21/07/2020 10:46

Purifiers normally deliver personal equipment or products. It will not be necessary so that you can give these supplies unless you would like to. Be positive to tell them of virtually any particular desire before they will start their particular work (the particular existence regarding pets can be a starter).