Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog de Marcus Da Writer

Il y a un an jour pour jour naissait "Les Histoires de vos vies"

24 Décembre 2015 , Rédigé par Da Writer Publié dans #De moi à vous

Il y a un an jour pour jour naissait "Les Histoires de vos vies"

Il y a un an jour pour jour s'est tenu la cérémonie de lancement et de dédicaces de mon dernier livre en date intitulé « Les Histoires de Vos Vies ». Ce fut une journée mémorable, magique, unique, où j’ai pu mettre des visages sur certains noms de lecteurs qui me suivaient depuis longtemps déjà via les réseaux sociaux. C’était une entreprise osée, car il s’agissait d’une œuvre auto-éditée qui, n’eut été le soutien de toutes ces magnifiques personnes à travers le monde (oui, à travers le monde, car le bouquin a beaucoup voyagé), aurait pu n’avoir aucun écho, à l’instar de ces nombreux livres publiés sous nos cieux dont on a n’a jamais entendu parler. Mais cela s’est fort heureusement révélé une décision intelligente.

Le choix de l’autoédition avait été jugé par certains comme un choix audacieux voire totalement idiot, d’autant plus que le livre avait été accepté par les trois maisons d’édition occidentales auxquelles je l’avais envoyé. Mais il me fallait le faire. Et il me fallait le faire ici. J’avais déjà expérimenté l’édition à l’étranger, et mon livre d’alors, le premier, malgré son petit succès, n’était jamais arrivé en Afrique. Je voulais que cela parte d’ici, car, dit-on, charité bien ordonnée commence par soi-même. Et puis, il fallait bien faire lire tous ces gens que l'on dit incapables de lire!

Il y a un an jour pour jour naissait "Les Histoires de vos vies"

Ce fut donc ainsi que je me lançai dans cette aventure qui, si elle n’était pas la première que je tentais dans le genre, était toutefois la plus risquée, justement en raison du succès du livre que j'avais publié en début de cette même année : « Jeunesse & Education ». Je me souviens du stress de ce jour ; stress que j’essayais, avec peu de réussite, de cacher sous des rires et derrière des blagues bien placées dont j’ai seul le secret. Mon imprimeur d'alors avait failli me rendre flou… pardon, fou. Il m’avait livré le jour-même, trois heures avant l’événement. Et la qualité des bouquins ! N’en parlons même pas.

Bref ! Tout se passa très bien, ce jour-là, heureusement. A la fin de la séance de présentation, il y eut ce moment, celui des dédicaces. Ce n’était pas la première fois que je signais un livre, mais… comment vous le dire… voir des gens que vous connaissez, des gens que vous avez côtoyés, des gens qui ont vu vos balbutiements, qui vous ont suivi des années durant, alors que votre plume, pas encore exercée, cherchait encore sa voie et sa voix ; voir donc ces gens faire la queue pour récupérer leurs dédicaces, c’était juste… amazing ! Et j’y ai tiré autant de plaisir qu’il m’en a été possible.

Il y a un an jour pour jour naissait "Les Histoires de vos vies"

La suite fut au-delà de mes espérances. Ces gens qui tombaient sur le livre en librairie ; ceux qui en parlaient à leurs amis, qui à leur tour, après lecture, en parlaient aux leurs, et ces derniers à d'autres ; ceux qui, vivant à l’autre bout du monde, m’écrivaient via whatsapp ou viber, ou m’appelaient pour me dire leurs sentiments après découverte du bouquin ; ceux qui, après l’avoir acheté, en papier comme en numérique, se photographiaient et me l’envoyaient ; ceux qui, sans me connaître, m’écrivaient de magnifiques retours de lecture ; bref, toutes ces personnes qui ont porté cette œuvre comme si elle était la leur (je sais qu'elle est la leur, la vôtre)… tout cela fut, je dois le reconnaître, au-delà de mes attentes. Très vite, le livre est passé d’une bouche à une oreille, puis a commencé ses pérégrinations, cependant qu’assis chez moi, je le regardais faire avec un sourire en coin. Maman était fière. Papa aussi. J’avais réussi mon pari. J’avais fait lire les africains que l’on disait ennemis de la lecture. Et ils étaient nombreux.

Ce billet, c’est juste un regard jeté dans le rétroviseur, pour dire qu’en une année, grâce à ce livre, j’ai connu ce sentiment que ressentent, je crois, les grands noms de la Littérature; celui de voir son œuvre, le résultat de nuits d’écriture, lue et appréciée. Je le souhaite à tous mes amis passionnés d’écriture, qui ont également mis au monde un livre ou qui espèrent le faire. Et à vous, chers amis et lecteurs, je dis un grand merci.

Marcus da Writer

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cleaning services 21/07/2020 10:46

This type of service costs the most by far, and understandably so. Not only do these professionals potentially come into contact with biohazardous waste, but the doctor has to follow exacting guidelines and use special equipment to remove this waste before losing it at a designated site.